Voix de faits, notes de rêves

Un livre-disque, textes, images et sons va paraître au format pochette vinyle : Voix de faits, notes de rêves.

Musique libératrice, le blues l'est à plus d'un titre. Dans le plus grand dénuement, les Noirs ont créé une musique qui, à partir de cas particuliers, tend à l'universel. Bien après l'abolition de l'esclavage, les pénitenciers ont longtemps fait perdurer les formes d'aliénation qui ont prédisposé à la naissance du blues. Ainsi, ce monde où la soumission et l'enfermement vont de pair pouvait-il receler des talents cachés, tenus à l'écart des circuits commerciaux et donc frappés du sceau de l'authenticité. Comme pour attester la valeur d'affranchissement du blues, certains détenus ont accédé à la liberté et percé au grand jour grâce à leurs capacités de bluesmen. Ils ont obtenu une libération, bien physique celle-ci, qu'ils doivent à leur art. Cette fonction libératrice du blues est notamment illustrée par la trajectoire de Robert Pete Williams.

Ce livre est un porte-folio qui comporte 27 linogravures de Paul Smark sur un texte de Nick Ozapi, suivi de Angola Prisoner's Blues par Jean-Luc Tudou.
Inclut 1 CD-Audio, durée 29'30.
Narration Philippe Massa sur un texte de Nick Ozapi.
Musique Mojo Bruno Metregiste et Robert Pete Williams interprétée par Mojo Bruno Metregiste.
Ouvrage publié avec le concours de la région Bourgogne-Franche-Comté et du Centre National du Livre.

Consulter un extrait en ligne (PDF à télécharger)


TBS : déjà 10 ans !

Toulouse était en manque de blues…

En réaction à cette privation, la Toulouse Blues Society voit le jour sous l'impulsion de quelques musiciens toulousains actifs et de passionnés.
Cherchant à rassembler, ils souhaitent fédérer les moyens humains et techniques disponibles pour rendre à cette musique la place qu'elle mérite et qu'elle occupait autrefois dans la ville rose.
À l'instar des Blues societies que l'on trouve un peu partout dans le monde, la Toulouse Blues Society a pour mission de promouvoir le Blues grâce à la création d'événements publics ou réservés exclusivement à ses membres : concerts, jam sessions, expos photo, arts plastiques, conférences…
Elle se destine aux passionnés mais aussi aux jeunes, aux groupes naissants ou aux curieux qui veulent découvrir l'univers du Blues.
La Toulouse Blues Society veut développer sa diffusion entre ses membres ou vers l'extérieur par le biais de son site Internet ou par la scène.
Petite sœur des Blues Foundation de Memphis, European Blues Union ou France Blues, elle compte grandir dans ce réseau existant à travers le monde tout en préservant son identité.
L'esprit du blues souffle déjà entre nous, celui des bayous ou des bords de la Garonne.
Puisse-t-il circuler et donner sa force à ce rassemblement toulousain vivant et musical…
Longue vie à la Toulouse Blues Society !